Geocacheurs liegeois logo 1
Our logo

Le geocaching

Qu'est-ce que le geocaching

Une forme de chasse au trésor moderne et dans le monde entier!

Le géocaching est une véritable aventure en plein air qui se déroule tout le temps dans le monde entier. Pour jouer, les participants utilisent une application mobile et/ou un GPS de randonnée pour accéder à des conteneurs astucieusement appelés «géocaches». Il y a des millions de géocaches dans 190 pays qui attendent d'être découvertes - il y en a probablement même près de chez vous en ce moment.

Le geocaching a commencé le 2 mai de l’an 2000 lorsque l'armée américaine a rendu public un signal GPS plus précis, jusque là réservé aux militaires de l'OTAN. Le 3 mai, Dave Ulmer a placé une boite pour que l'un de ses amis la trouve avec son GPS. Dans les trois jours, plusieurs personnes l'avaient trouvée et Mike Teague, le premier découvreur a commencé à faire une liste de ceux qui la découvraient. Le nom geocaching apparait pour la première fois sur un forum de discussion le 30 Mai. Jeremy Irish, l'un des participants et développeur web, se lance dans le développement du site internet officiel qu'il lancera le 2 Septembre 2000. En raison de l'engouement pour ce nouveau jeu, Irish, en collaboration avec deux de ses collègues, Elias Alvord et Bryan Roth, lancent Groundspeak inc à la fin de l'an 2000. En 2005, Bryan Roth est devenu le premier employé temps plein de Groundspeak. Aujourd'hui, les fondateurs et plusieurs de leurs employés (appellés des Lackeys), font fonctionner groundspeak et le geocaching avec l'aide d'une centaine de volontaires (reviewers) et une centaine d'associations, dont celle des geocacheurs liégeois.

Lorsque le site Web a été lancé, seules 75 géocaches ont été cachées. Aujourd'hui, il y a plus de 3 millions de géocaches et des millions de géocacheurs actifs. Les géocaches se présentent sous différentes formes, tailles et difficultés et sont cachées dans les milieux ruraux et urbains ou encore en montagne, sur des iles désertes, dans les mers ou dans l'espace.

Le jeu offre quelque chose pour tout le monde, des familles avec enfants aux retraités. Certains géocacheurs jouent le jeu pour voir combien de "découvertes" totales ils peuvent obtenir ou combien de challenges ils ont réussi, tandis que d'autres jouent pour voir combien de nouveaux états ou pays ils peuvent visiter. Le géocaching est un excellent moyen de trouver des destinations remarquables que vous n'auriez pas découvertes autrement. C'est aussi un excellent outil pédagogique et une excuse pour sortir du canapé.

Si vous avez trouvé une géocache, ouvrez-la et signez le journal de bord. Vous pouvez découvrir des objets de commerce ou de swag (petits jouets, porte-clés, bibelots) à l'intérieur de la géocache. La règle générale est que si vous prenez quelque chose, laissez quelque chose de valeur égale ou supérieure. Ensuite, placez le conteneur exactement comme vous l'avez trouvé et partagez votre expérience en ligne avec le reste de la communauté.

L'Europe centrale, et en particlier l'Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, la France, le Danemark, la Suède et la Finlande est la partie du monde ou le géocaching a le plus d'adhérents.

Types de caches

Chaque geocache appartient à l'un des types définis ci-dessous. Chaque type de cache correspond à une variante du jeu. On débute en général par une traditionnelle.

Traditionnelle

Les caches traditionnelles sont représentées dans le jeu par les symboles de boites vertes.

Ces caches se trouvent aux coordonnées indiquées. Il suffit de se rendre sur place et de chercher à proximité des coordonnées.

C'est le modèle de cache le plus fréquemment rencontré.

Mystère

Les caches mystère sont représentées dans le jeu par les symboles de points d'interrgation bleus.

Ces caches ne se trouvent pas aux coordonnées indiquées. Il faut résoudre une énigme pour découvrir les coordonnées auxquelles il faut se rendre. Parfois à ces coordonnées vous ne trouverez pas la boite finale mais une autre énigme.

Certaines caches mystère, appellées challenge, ne nécessitent pas de résoudre une énigme mais de répondre à certaines conditions pour pouvoir s'y rendre (par exenple avoir trouvé 500 caches). Les caches challenge se trouvent aux coordonnées indiquées. Vous devez vérifier que vous répondez aux conditions en utilisant un challenge checker et poster le résultat dans votre log.

Certaines caches mystère, appellées bonus, sont liées à une promenade de plusieurs caches. Pour les découvir, il faut accumuler des indices dans toutes les boites le long du parcours.

Multi

Les caches multiples, ou multi, sont représentées dans le jeu par les symboles de plusieurs boites jaunes.

Ces caches ne se trouvent pas aux coordonnées indiquées. Un parcours de plusieurs waypoints commence aux coordonnées indiquées. Les waypoints sont soit connus d'avance, soit à calculer un par un en fonction des indices récoltés. La boite se trouve au dernier des waypoints.

Virtuelle

Les caches virtuelles sont représentées dans le jeu par un petit fantôme.

Ces caches n'ont pas de boite. Il faut se rendre aux coordonnées et répondre à des questions ou effectuer des actions. Les réponses sont à envoyer au propriétaire de la cache. Si les réponses sont correctes, vous pouvez logguer.

Earthcache

Les earthcaches sont représentées dans le jeu par le globe terrestre.

Ces caches n'ont pas de boite. Il faut se rendre aux coordonnées et répondre à des questions liées à la géologie ou à l'écologie ou effectuer des actions. Les réponses sont à envoyer au propriétaire de la cache. Si les réponses sont correctes, vous pouvez logguer.

Wherigo

Les wherigo sont représentées dans le jeu par un symbole spécial bleu.

Il s'agit d'un jeu à jouer sur le terrain, c'est une forme de réalité augmentée. Il est nécessaire de télécharger le cartouche du jeu et de l'exécuter sur une application spécifique.

Le jeu commence en général aux coordonnées indiquées mais certains cartouches, appelés play anywehere, peuvent se jouer n'importe où.

Letterbox

Les letterbox sont représentées dans le jeu par une enveloppe.

Selon l'auteur il peut s'agir de traditionelles, de multis ou de mysteries. La différence provient du fait qu'un tampon encreur est présent dans la boite pour marquer votre propre carnet.

Autres

Il existe d'autres types de caches, plus rares.

Les webcam (symbole de webcam), pour lesquelles il faut se placer dans le champ de la webcam et prendre une photo de soi-même.

Les APE (symbole d'un singe), séries de caches placées pour la sortie du film "la planète des singes". Il y en a une par continent et elles contiennent des reliques authentiques du film.

La cache HQ (symbole rond vert HQ), unique, située à l'entrée des bureaux de groundspeak.

Les labcaches (synbole fiole de labo de chimie) qui sont des caches n'entrant dans aucune catégorie et que l'on ne trouve qu'aux mega events et giga events. Ces caches n'existent que durant l'event et doivent être logguées dans les heures qui suivent.

Les waymarks sont des espèces de caches virtuelles (logo rouge). Elles ne sont plus présentes sur geocaching et ont leur propre site séparé.

Terrain

Chaque cache est associée à deux niveaux de difficulté: le terrain et la difficulté.

Le terrain représente la difficulté à atteindre la boite. Une cache à 1m de haut dans un parking est facile alors qu'une cache à 3000m de haut en montagne dans une falaise est difficile.

Le niveau de terrain varie de 1 à 5 par pas de 0,5 et est indiqué par des étoiles. Le tableau suivant reprend des règles officielles et des particularités souvent appliquées en région liégeoise.

Le niveau de terrain est toujours estimé depuis le parking le plus proche et non pas depuis le parking de départ ou depuis la cache précédente.

Terrain
Définition officielle
Exemple
Particularités liégeoises et commentaires
T1Moins de 0,8km de marche et accessible en chaise roulante de tout modèle. Terrain asphalté et plat.Exemple: à 1m de haut dans un tronc d'arbre d'un parking d'autoroute, juste à côté d'un emplacement de parking.
T1.5Moins de 0,8km de marche. Probablement plat, accessible aux utilisateurs de chaises roulantes les plus sportifs uniquement.Exemple: à 1m de haut dans un tronc d'arbre dans un chemin à 500m d'un parking.Trop souvent on trouve un terrain 1.5 pour une cache pas accessible du tout à une chaise roulante. Cette absence de distinction pose un problème pour les handicapés qui pratiquent le geocaching. Si la cache est à plus de 1m50 de haut, elle devrait être T2.
T2Moins de 3km de marche sur des chemins bien définis et en bon état sans changement significatif d'élévation.Exemple 1: boite à 1m80 de haut dans un parking.
Exemple 2: 1km de marche sur un GR, boite au sol.
Boite accessible en gardant les pieds au sol. Impossible pour une personne en chaise roulante.
T2.5Moins de 3km de marche sur des chemins moins biens définis, en moins bon état et avec quelques changements d'altitude.Exemple: le long d'un chemin au sommet d'une colline.Accessible en VTT sans trop de difficultés.
T3La distance peut être de plus de 3km, il peut y avoir du dénivelé. L'accès devient difficile à vélo.
T3.5Très longue distance ou très fort dénivelé.Exemple: une multi de 10km au Ninglinspo.On a tendenace à aussi utiliser ce terrain pour une cache en plus grande hauteur mais sans danger.
T4Très longue distance ou très fort dénivelé. Peut nécessiter de nager. Impossible en VTT.On a tendenace à aussi utiliser ce terrain pour une cache en plus grande hauteur, avec un danger limité.
T4.5Risque de mort.Exemple 1: à 5m de haut dans un arbre avec beaucoup de branches et ne nécessitant pas de matériel.
Exemple 2: sur un ilot de l'Ourthe, accessible à la nage.
T5Danger de mort. Nécessite un équipement spécifique comme du matériel d'escalade, de spéléologie, de plongée ou un bateau.Exemple 1: dans un arbre dont le tronc n'a pas de branche sur les premiers 5m.
Exemple 2: sur un ilot de la Meuse uniquement accessible en bateau.
Ne peut pas être utilisé pour un event.

Tailles de boites

Quelques caches spéciales
Quelques caches spéciales

La taille des boites est également renseignée pour chaque cache. Un container peut être de n'importe quel modèle mais sa taille est établie en fonction de son volume exprimé en millilitres (ml).

Micro (XS)

Un container micro contient moins de 100ml. C'est environ la taille d'une boite de pellicule photo (photo cannister) ou un petit petling (une bouteille d'eau en plastique pas encore gonflée à sa taille réelle). Si la plus grande des dimensions fait moins de 1cm, elle s'appelle une nano mais les nano n'ont pas de catégorie officielle, elles doivent faire partie de la catégorie micro.

Sur la photo de droite le faux nid et le champignon peuvent faire partie de la catégorie micro. À droite du champignon se trouve une nano dans son emballage. On voit un cylindre noir derrière le champignon, c'est une boite de pellicule photo également dans la catégorie micro.

C'est probablement la dimension la plus fréquemment rencontrée.

Small (S)

Un container small fait un volume de 100ml à 1L. Ils ont la taille d'une pomme à celle d'une petite boite à tartines. En plus du logbook, elles peuvent contenir quelques petits objets.

Sur la photo de droite, la petite boite rose est juste en-dessous de 100ml et est considérée micro. La boite au couvercle bleu est juste en-dessous d'1L et est donc small.

Regular (M)

Les boites de taille regular font de 1 to 20 litres. Elles ont la taille d'une boite à chaussure. Ces caches sont souvent des ammo box (des boites de munitions militaires, voir photo ci-dessous).

Boite regular de type ammo box

Large (L)

Les larges boites font plus de 20L. Elles ont la taille d'un seau ou d'un coffre. Éventuellement il peut s'agit d'une maison entière, d'oue roulotte ou d'un container de bateau.

Other (autres)

Certains conteneurs très particuliers ne peuvent entrer dans aucune des catégories. Par exemple une feuille magnétique. Une nano ne fait pas partie de cette catégorie.

Difficulté

Chaque cache est associée à deux niveaux de difficulté: le terrain et la difficulté.

La difficulté représente une combinaison de la difficulté à résoudre l'énigme ou d'atteindre les conditions d'un challenge, combiné à la difficulté à trouver le lieu de la cache et la difficulté de trouver le container en fonction de sa taille et de son camouflage.

Difficulté
Définition officielle
Exemple
Particularités liégeoises et commentaires
T1Facile à trouver sur place ou énigme qui ne prend que quelques minutes.
Tous les events sont D1.
Exemple: grosse boitte bien visible ou éniqme qui n'en est pas une.Ne s'applique pas aux micro.
Ne s'applique pas aux multi et mystery.
T1.5Facile à trouver ou énigme qui peut se résoudre en moins de 15 minutes.Exemple: tradi micro bien visible ou tradi small bien cachée ou mystery simple avec une boite bien visible et pas de waypoint.
T2Assez simple à trouver ou énigme qui prend de 15 à 30 minutes.
T2.5Un peu challenging à trouver mais pas difficile pour un géocacheur expérimenté.
T3Mystère plutôt difficile et boite difficile à trouver sur place.
T3.5Nécessite de faire chauffer ses méninges.Souvent avec plusieurs waypoints.
T4Très difficile, nécessite la connaissance de techniques particulières ou l'usage d'outils particuliers et il faudra éventuellement aller plusieurs fois sur place.Exemple: cadenas à crocheter ou casse-tête à ouvrir.
T4.5Extrêmement difficile. Impossible à résoudre pour ceux qui ne maitrisent pas des techniques particulières.
Ne s'applique pas à une tradi. Ne s'applique pas à une multi qui n'a pas au moins 3 waypoints.
T5Difficulté hors catégorie.
Ne s'applique pas à une tradi. Ne s'applique pas à une multi de moins de 5 waypoints.

Parcours

Un parcours est une suite de caches formant le plus souvent une boucle. C'est une randonnée d'une certaine difficulté généralement indiquée dans la description de la première cache. Il peut s'agit de tous types de caches. Les images ci-dessous illustrent le cas d'un parcours de tradis avec une bonus et le cas d'un parcours composé des solutions d'un ensemble de mysteries appelé un geoart.

Il est fréquent de recommander un parking en en indiquant les coordonnées comme waypoint au moins dans la première cache.

parcours 

Events

Les events sont des rassemblements de geocacheurs. Dans la version la plus simple il s'agit d'une cache d'une durée de vie de 30 minutes au moins et un jour au plus et à laquelle l'owner reste présent. Dans le cas le plus avancé il s'agit d'un rassemblement de plusieurs milliers de personnes qui feront ensemble un ensemble de parcours et de mysteries.

Event traditionnel

La forme la plus simple d'un event, rassemblant au plus 499 geocacheurs.

Il peut s'agir d'un simple meet and greet à savoir une rencontre pour discuter qui peut se tenir sur un parking, dans un restaurant, un bar, un parc, au milieu d'une foret ou en haut d'un arbre.

Cela peut être une organisation plus conséquente avec de nouvelles caches publiées à cet effet, la location d'une salle et un ensemble d'activités.

Il peut également s'agir d'une conférence, d'une formation ou d'une rencontre avec des reviewers.

CITO

Un CITO (Cache In Trash Out) est un event avec pour but le ramassage de détritus dans une zone.

En région liégeoise, les CITO sont organisés de façon tournante sous le titre "deviens un geoacteur", une idée lancée par Souslick. Ces CITO et leur logo sont indépendants de notre association et mentionnés seulement comme exemple.

Dans la mesure du possible, les autorités communales et le programme Wallon BeWapp (Wallonie plus propre) sont partenaires.

geoacteur

Mega

Un mega est un event de plus de 500 geocacheurs et de moins de 5000 geocacheurs.

Il s'agit en général d'une organisation d'une très grande ampleur.

Les mega sont les seuls endroits où l'on peut rencontrer des caches de type labcache.

Autres

Les Giga events sont des mega events de plus de 5000 geocacheurs.

Le block party est un mega event ayant lieu au HQ. Le dernier a eu lieu en Août 2015.

Les GPS adventure exhibits.

Log book

Pour les caches physiques (avec une boite), le log book est le morceau de papier (ou autre chose sur les caches plus originales) sur lequel vous devez inscrire votre pseudo et votre date de passage. Certains log books demandent aussi l'heure de passage. Logguer sur le site n'est pas valable si le log book n'a pas été physiquement signé. Si le log book ne peut pas être signé, vous devez faire une photo et demander une autorisation à l'owner avant de logguer sur le site.

Une fois le log book signé (ou les réponses envoyées pour les caches qui n'ont pas de boite physique), vous devez également vous enregistrer sur le site. La politesse veut que le texte soit assez long et rédigé dans la langue de l'owner ou à défaut en Anglais. Les logs du type MPLC sont particulièrement mal vus.

Un grand log book

Need maintenance

Si une boite est très endommagée ou que des éléments nécessaires ont disparu, on peut logguer un need maintenance.

On ne fait pas de need maintenance pour un log book humide ou plein, on ajoute un papier, on sèche le log book et la boite et on marque juste dans le log found it que le log book était mouillé.

FTF

FTF (First To Find), est mentionné dans le log de la première personne à trouver une boite. Ce n'est pas le log sur le site qui compte mais le log physique.

FTF n'est pas reconnu par groundspeak mais est pris en compte pour les statistiques PGC. Pour cela il faut indiquer *FTF* ou {FTF} dans le log.

Il existe aussi STF pour le second et TTF pour le troisième maia ce n'est reconnu nulle part.

Objets voyageurs

Les objets voyageurs sont des objets propriété d'un géocacheur mais en mouvement. Ils passent de main en main, de boite en boite et d'event en event et leur parcours est tracé. Certains d'entre eux doivent juste voyager alors que d'autres ont une mission précise (rejoindre un endroit particulier, visiter un certain nombre de pays, etc).

Certains objets voyagent uniquement avec leur propriétaire, par exemple une voiture (ou geomobile), un t-shirt, un sac à dos ou une belle collection de geocoins.

Celui qui prend un objet voyageur regarde ce qu'est sa mission et le fera progresser vers son but en le remettant dans une autre cache sur le chemin de son but ou en réalisant l'action demandée avant de le remettre dans une boite.

La plupart des travel bugs ou geocoins dont le code commence par LG sont produits par l'association des géocacheurs liégeois, par exemple LGQAAA.

Geocoins

Les geocoins sont des espèce de médailles, elles ne sont en général par mises en voyage.

Dans certains cas elles ont une signification précise. Le geocoin des geocacheurs liégeois montre l'appartenance à la région liégeoise. Le geocoin achievement 1000, indique que le propriétaire a déjà trouvé plus de 1000 caches.

Travel bugs

Les travel bugs sont des objets vraiment destinés au voyage. Il s'agit de n'importe quel objet auquel on applique une plaque et un numéro d'identification. En le suivant sur le site on peut voir sa mission et son parcours.

Dans certains cas on trouve des travel bugs n'importe quoi, comme une banderolle à un event, un site internet (LGQAAA) ou une page facebook.

Comment logguer

Dans la section trackables du site, on pourra logguer soit "discovered it" (je l'ai découvert) si on l'a vu sans le prendre ou "grabbed" si on l'a pris. Lorsqu'on le possède on pourra à chaque cache choisir "visited" (je l'avais lors de mon passage) ou "dropped" (je l'ai déposé dans la boite).

Règlementation

Le geocaching est règlementé.

Au niveau de groundspeak, un ensemble de guidelines sont définies concernant les caches et un règlement est défini qui régit les règles du jeu et le comportement à adopter. Ces règles sont les mêmes dans le monde entier.

Les reviewers définissent des règles supplémentaires régionales, souvent basées sur une règlementation régionale. Par exemple en Wallonie on ne peut pas placer de cache physique dans une réserve naturelle, on ne peut pas s'éloigner de plus de 2m des chemins dans une zone gérée par le Département Nature et Forêts (DNF) sauf autorisation du garde chasse.

Certaines règles supplémentaires peuvent exister dans certaines communes et le geocacheur placeur doit toujours se renseigner sur le lieu où il place ses caches. Il sera in fine le seul responsable des caches qu'il place. Les geocacheurs qui vont les chercher sont les seuls responsable des actes qu'ils entreprennent.

Des lois, arrétés et décrêts existent pour règlementer la pratique du geocaching. Un lobbying vis-à-vis des autorités est nécessaire pour pouvoir donner un maximum de liberté à notre hobby. D"autre part nous devons également nous assurer qu'il n'y ait pas d'abus de la part des geocacheurs, de telle sorte que notre hobby pérenne.

Reviewers

Les reviewers ont pour seule et unique fonction de vérifier strictement que les guidelines et les règlementations locales liées à la pose des caches soit respectées. Il s'agit d'une application stricte des règles et pas d'une interprétation de celles-ci.

En cas de litige sur la pose d'une cache, le seul recours possible est à groundspeak mais en général le travail des reviewers est correct et une telle réclamation n'a pas de sens.

Pour tous les autres problèmes, la voie officielle est la plainte à groundspeak mais l'association des géocacheurs liégeois peut offrir un service de médiation entre un placeur et un trouveur ou entre un geocacheur et les autorités.

Processus de review

Une fois une cache proposée, elle sera vérifiée par un reviewer et publiée lorsque toutes les remarques faites par le reviewer auront été prises en compte et la cache corrigée.

Ce processur peut être très rapide. Il est donc impératif que la boite soit en place avant de soumettre la cache (ce que vous savez si vous avez bien lu les guidelines),

Services groundspeak

Groundspeak maintient la plateforme technique et définit les guidelines. Ils interviennent en cas de problème. Toute intervention de groundspeak se fait via leur formulaire de contact et uniquement en Anglais.

Missions

Les missions sont des objectifs à atteindre en terme de caches découvertes ou de caches placées. Il en existe de très nombreuses, en voici une petite liste. La plupart de ces missions donnent accès à des achievement geocoins.

Matrice 81

Trouver au moins une cache de chaque combinaison possible de difficulté et terrain, quel qu'en soit le type. L'image est un exemple de matrice complète.

Matrice 81

On parle aussi de seconde matrice, de troisième matrice en fonction du chiffre minimum de chaque case. Il est aussi possible de faire une matrice avec uniquement des tradis, uniquement des multis, etc. L'image est un exemple de matrice incomplète pour uniquement des mystery.

Matrice 81 incomplète de mystery

Calendrier

Trouver une cache à chaque date possible du calendrier, y compris le 29 février, mais pas forcément la même année.

Calendrier complet

Jours consécutifs

Trouver des caches tous les jours (jours consécutifs). Les deux valeurs à atteindre sont 122 et 365.

Caches en un jour

Il faut trouver un grand nombre de caches en 24h. Les chiffres à atteindre sont 50, 100, 150, 200 et 400.

Jasmer

On distingue le petit jasmer qui consiste à trouver des caches de tous les mois de placement depuis Janvier 2001 et le grand jasmer (ou jasmer complet ou jasmer) pour tous les mois possibles. Pour le grand jasmer il faut donc trouver les rares caches qu'il reste encore depuis Mai 2000 et avant la création officielle du site et du jeu.

Classements

Le geocaching n'est pas un sport de classement. Il existe cependant des statistiques permettant de suivre son évolution mais elle ne permettent pas de comparer des geocacheurs entre eux.

On notera les statistiques suivantes qui ont de l'intérêt: